Provence – Cercle de discussion à La Ciotat : « Projet Passion »

Logo ProvenceC’est dans un cadre nautique qu’a eu lieu le deuxième cercle de discussion de la Branche Provence, le 20 mars.

Cécile Poujol a accueilli une dizaine de personnes à La Ciotat pour évoquer les projets Passion. Une séance au cours de laquelle la navigatrice océanique en solitaire nous a transmis sa passion, son pragmatisme, une leçon d’humilité et de courage réunis malgré des antinomies apparentes.

projet passion 1Immersion dans le monde de la navigation en solitaire

Cécile a conçu et réalisé son classe 40 pour 1 à 4 personnes en course au large dont la Route du Rhum en solitaire en 2006. Sans un sou au départ, elle a cherché et trouvé les moyens financiers indispensables et des partenariats gagnant-gagnant. Malgré la remarque « si j’avais su, jamais je ne me serais lancée », elle a voulu partager son expérience avec les jeunes pour leur montrer qu’un mélange d’acquisitions de savoirs, de vécus, de courage, de ténacité, de travail avec les autres et de dynamique entrepreneuriale permettait de réussir.

Une gestion de projet efficace pour assouvir une passion

Ce projet de navigation en solitaire sur la Route du Rhum a nécessité 2 ans de préparation. Une fois lancé, il était hors de question d’envisager l’abandon de ce projet : Cécile Poujol est à la fois chef de projet ou maître d’œuvre, chef d’entreprise ou maître d’ouvrage et client utilisateur (avec la course) du résultat du projet !

Les moments de doute ne doivent pas exister, du moins aux yeux des autres sur le chantier.

Au cours de ces deux ans de préparation, les concurrents de la route du Rhum peuvent devenir des partenaires techniques pour échanges de pratiques ou partage d’outils : par exemple, un mât carbone étudié pour trois concurrents coûte moins cher et peut être davantage optimisé !

projet passion 2Un planning quotidien millimétré avant et pendant la course

Le stress de la préparation génère le sentiment d’être toujours en retard et que le bateau ne sera jamais prêt sur la ligne de départ. Cécile s’est faite accompagnée par un coach pour organiser son temps et ses tâches en préparant tous les soirs une « to-do list SMART » pour le lendemain !

La gestion du risque

Comme dans tout projet industriel, le dépassement de soi dans une épreuve sportive se réussit à condition de bien percevoir à la fois les limites à ne pas franchir et la nécessité de poursuivre, de prendre des risques limités et contrôlés, à la limite de l’acceptable pour le marin et le bateau !

Merci à Cécile Poujol pour son exposé.

Merci à Robert Volsy et Gérard Marial pour l’organisation de ce Cercle de Discussion.

Rédacteurs : Edwige Revelat, Robert Volsy et Cécile Poujol

Partenaires Nationaux Diamants

Partenaires Nationaux Rubis

Partenaires Nationaux Emeraude

Partenaires Provence