Pôle de Lyon : Atelier du 6 février 2020 sur le thème : Compétences Techniques du chef de projet

Le jeudi 6 février, les bénévoles du PMI France Pôle Lyon étaient invités à partager un moment avec les équipes Projets de TeamWork au sein des locaux de la société à Saint-Priest. Nous avons effectué un bel atelier mêlant échanges, analyse et bonne humeur. Nous avons effectivement débattu sur le sujet suivant : "En plus des compétences requises en management de projet, un bon chef de projet doit-il avoir un minimum des compétences techniques qui sont requises pour la conception, la réalisation et la mise en œuvre des principaux livrables d'un projet ?".

Nous avons terminé la soirée avec un quiz proposant des questions à la fois sur le PMI mais également sur l'histoire de TeamWork. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le cocktail pour terminer les échanges passionnant qui avaient émergés durant l'atelier.

 Intro

 

Sousgroupe1 sousgroupe3 sousgroupe2

 

Nous avons demandé à chacun des participants de présenter un projet significatif sur lequel ils ont été impliqués.

L'objectif était ensuite d'évaluer l'importance de neuf critères au sein du projet.

Nous avons ainsi constaté que :

  • L’importance de la connaissance technique ou du domaine d’activité varie fortement d’un répondant à l’autre mais, en moyenne, ce critère est le moins important des 9 critères évalués ;
  • Pour l’ensemble des répondants, la communication à forte valeur ajoutée a été le critère le plus important dans le cadre de leur projet significatif ;
  • Après la communication, la création de lien de cohésion, la gestion du stress et la souplesse ou agilité intellectuelle sont les 3 critères les plus importants et pour lesquels les répondants sont plutôt d’accord sur le niveau d’importance à accorder à ces critères dans le cadre de leur projets significatifs ;
  • Les répondants sont assez d’accord pour dire que l’expérience méthodologique en management de projet était un des critères les moins importants dans le cadre de leur projet significatif.

En conclusion, ce sondage non scientifique mais représentatif de nos discussions autour de la question qui nous a rassemblé devrait inciter les chefs de projet que nous sommes à mettre davantage en valeur nos compétences dites « soft skills » lorsque nous sommes mis en concurrence pour prendre la responsabilité d’un projet ou d’un poste de manager de projet.

Merci à Eric Goupil et aux bénévoles de la Direction Programmes et Projets pour l'organisation, aux bénévoles du PMI France pour leur participation, ainsi qu'à la direction de TeamWork pour l'accueil.

Diamants

Rubis

Saphir

Emeraude

Partenaires Rhône-Alpes