Prise de décision : pièges et potentiels sous-estimés de notre cerveau

Bandeau Post Event Webinaire

Animé par Dr Bernard ANSELEM

PMI France | Pôle Grenoble | 25 Juin 2020 de 18h30- 19h30 

992 inscrits | 534 participants.

Pourquoi des gens supérieurement intelligents peuvent-ils prendre des décisions inadaptées, voire irrationnelles, voire commettre des erreurs, alors qu’ils sont influencés par leurs émotions, par leur égo, ou par des croyances limitantes ?

 

Doit-on croire à un 6ème sens, ou au contraire, se méfier de son intuition ?  

 

Doit on privilégier son analyse, ou son intuition ?

  • Mode intuitif: c’est celui que nous utilisons par défaut, il est ancestral et provient du monde animal, les idées émergent spontanément, leur conception est inconsciente.Il est rapide, économe en énergie, mais très sensible aux émotions
  • Mode analytique:pensée délibérée, consciente, plutôt utilisée en situation complexe ou incertaine, ainsi qu’en cas d’apprentissage ou de difficulté. C’est un mode lent, couteux en énergie, il nécessite un effort d’attention.

 

Selon le mode utilisé, les réseaux cérébraux sont différents.

 

En cas d’émotions fortes (par exemple lorsqu’on est en danger), les réseaux émotionnels vont prendre le dessus, et inhiber nos capacités de réflexion. Nous aurons alors tendance à utiliser plutôt des automatismes du mode intuitif.

 

L’intuition est plus sensible aux biais cognitifs

Un biais cognitif est une altération répétitive de traitement d’une information, dont nous ne sommes pas conscients.

Exemple : biais de négativité : tendance à porter plus d’attention aux informations négatives (utile historiquement, cela permettait de survivre, mais inadapté dans de nombreuses situations modernes)

Les émotions peuvent parfois être utiles en situation complexe.

 

Intelligence émotionnelle :être capable d’identifier, comprendre et réguler nos émotions peut aider à choisir de passer d’un mode mental à l’autre, en fonction du contexte.

 Il est possible de cultiver ces capacités :

  • Lucidité, recul sur soi, pleine-conscience
  • Flexibilité mentale : entrainer la bascule de son attention en prenant de la distance avec ses impulsions

Elle va nous aider dans notre métier à prendre les bonnes décisions

 

Expérience et incertitude : Selon de nombreux travaux de recherche, 2 paramètres sont prédominants pour des décisions adaptées : Expérience et degré de certitude. Un expert en situation connue (peu d’incertitude) aura plus de chance d’avoir de bonnes intuitions et prendra de meilleures décisions. En revanche en situation incertaine ou en dehors de son domaine, l’expertise ne réduit pas les risques d’erreur  

Si on est expert depuis trop longtemps, il existe un fort risque d’excès de confiance, avec difficulté à changer d’habitudes, et à s’adapter à une nouvelle situation.

BA prise de dcision

Exemple : Covid19, au départ les experts se sont basés sur leur connaissances des précédentes épidémies de coronavirus et ont fait des prédictions erronées du fait de l’incertitude liée à la nouvelle souche SARS cov2

  • Choix du quotidien : Prendre en compte son état émotionnel selon la situation : en cas d’émotion forte se méfier de ses impulsions et intuitions. Si émotions modérées : apprendre à écouter les messages émotionnels et les intuitions
  • Décision Stratégique (changer de carrière, acheter une maison) : dépend de la personnalité et expérience. En cas de personnalité impulsive, sensible aux addictions ou hypersensible : apprendre à prendre du recul, différer demander un avis apprendre à réguler ses émotions. En cas de personnalité perfectionniste hésitante, apprendre à écouter son intuition, lâcher prise, apprendre la relaxation.

 

6 moyens de développer son intuition et enrichir son raisonnement :

  • L’intuition dépend de vos connaissances stockées en mémoire. Aidez-la par le recueil d’un maximum d’informations
  • Développez votre expérience. Les experts font de meilleurs choix intuitifs (sauf si la situation est inhabituelle)
  • Echangez avec des gens en situation similaire (correction mutuelle)
  • Ménagez votre cerveau : faites une pause, passez une nuit de sommeil, laissez les informations se décanter,
  • Testez chaque choix : adoptez une option et testez vos sensations quelques heures ou jours en fonction de différentes influences émotionnelles
  • Acceptez votre choix et assumez-le (dans un monde complexe et incertain il n’y a pas de décision parfaite)

 

Revisionnez le webinaire :


Diamants

Rubis

Saphir

Emeraude

Partenaires Rhône-Alpes