Manager à distance

Un facteur de complexité et une obligation de finesse dans le management des acteurs du projet

manager-a-distance-3

Comment les chefs de projet concernés appréhendent-ils ce nouveau management ? Force est de constater que cette forme de management est encore souvent assimilée à du « management classique revisité » alors qu’elle demande à la fois maturité, finesse et compétences spécifiques.

Retrouver la vidéo de cette conférence sur notre chaîne !

Le management des collaborateurs nomades se situe pourtant bel et bien au cœur de la transformation des entreprises et exige des compétences particulières de la part des managers amenés à travailler à distance.

Yann Coirault, consultant, formateur et coach chez CSP Formation, travaille depuis 10 ans sur ces questions. Il a piloté une étude en 2011 pour CSP Formation et est à l’origine de la conception de formations spécifiques sur ce thème.

Lors de cette conférence, le modèle du manager ELASTIC, conçu par CSP Formation a été illustré par des situations concrètes que les chefs de projet rencontrent.

manager-a-distance-1

Le management de projet à distance demande

  • plus d’ Energie,
  • exige de laisser plus de Latitude à ses équipiers,
  • se centre plus sur l’Action que sur la recherche des causes,
  • impose plus de Structure,
  • requiert de placer ses équipes en Tension plus que sous pression,
  • réclame une Inclusion plus forte pour favoriser un sentiment d’appartenance,
  • requiert un Contrôle accru visant à une maitrise de l’activité plus qu’à sa supervision.

Chacun de ces modes  peut être mis en œuvre pour gérer de manière plus efficace les situations  rencontrées.

La pyramide du manager à distance a été ensuite présentée et illustrée. Elle permet au chef de projet de structurer sa démarche autour de cinq leviers d’action :

manager-a-distance-2

  • La loi : donner par exemple à son équipe les contraintes du projet et lui demander de se fixer ensemble des règles de fonctionnement
  • Le lien : faire que le lien se crée entre les équipiers, constituer des binômes de travail pour proposer des améliorations de fonctionnement
  • Les objectifs : pour les projets, cela ne représente la plupart du temps pas une difficulté, la méthodologie entrainant naturellement un fonctionnement par objectifs bien rodé.
  • Le temps : gare à la sur planification du temps du chef de projet ! Savoir conserver 33% de son temps non planifié lui permet à la fois de gérer les imprévus et de conserver des moments informels indispensables pour un bon fonctionnement d’équipe. Un focus a été proposé sur la structuration du temps et la mise en évidence que les temps-projet sont essentiellement centrés sur l’Activité. Le management à distance nécessite de retrouver des « Passe-temps », temps informels où on parle de tout et de rien et des « Rituels », culturels ou organisationnels
  • Les personnes : savoir gérer les compétences, les comportements et la motivation de ses équipiers à distance représente un exercice qui nécessite finesse et habileté. Favoriser l’auto-apprentissage et le co-apprentissage, gérer le plus tôt possible les dérives, intervenir pour gérer les hors-jeux avec l’intention positive de solutionner le problème plus que de réprimander et savoir regonfler le moral des équipes à distance sont autant de compétences managériales indispensables pour un chef de projet.

Une séance de questions-réponses a ensuite été proposée.

icon Manager à Distance - la présentation

Etude : Manager un projet à distance ; un facteur de complexité

Etude : Quel management pour le travail nomade ?

Les 130 personnes présentes ont ensuite échangé devant un cocktail offert par PMI Rhône-Alpes.

Cette conférence a été un beau succès où 96% des participants ont été très satisfaits et satisfaits.

Rédacteurs
Yann Coirault, consultant formateur CSP,
Eric Alnet, CDP évenement, PMP®

Partenaires Nationaux Diamants

Partenaires Nationaux Rubis

Partenaires Nationaux Saphir

Partenaires Nationaux Emeraude

Partenaires Rhône-Alpes