Pôle de Lyon : Conférence du 1er décembre 2016 : Waterfall versus Agile : Vers l’hybridation des méthodes de management de projet

Logo Pole LyonnaisDécouvrez dans cet article comment un autre chemin existe entre Waterfall et Agile : L'hybridation comme réponse à notre monde en "disruption"

  • Le jeudi 1er décembre avait lieu, chez Renault Trucks Saint Priest, la quatrième conférence de l’année du PMI Pôle Lyonnais. Pour cette dernière édition de 2016, notre invité, Stéphane Derouin, revenait en terrain connu.

Lyon 161201 waterfall vs agile conf

  • Stéphane est en effet le créateur du Chapitre France du PMI® au milieu des années quatre-vingt-dix. En 2001, il fonde PMGS, une entreprise spécialisée dans le conseil en gestion de projet.
  • Il est donc un observateur privilégié des évolutions du monde de la gestion de projet. Quel meilleur orateur pouvions nous rêver pour  nous parler des deux grandes approches en termes de méthodologie de gestion des projets (Waterfall d’un côté, et Agile de l’autre), et réfléchir sur des nouvelles méthodes issues de l’hybridation des deux approches classiques.
  • Stéphane remarque que les deux méthodologies ont longtemps été hermétiques l’une à l’autre. Elles sont, en effet, adaptées et s’appliquent  dans des environnements bien différents. Projets industriels classiques pour Waterfall, et  projets IT ou rupture technologique pour Agile.

Lyon 161201 waterfall vs agile methode

Il utilise la métaphore musicale pour souligner les différences entre les deux approches.

  • D’un côté la méthode Waterfall, est comparée à un orchestre symphonique. La partition (périmètre du projet) est connue à l’avance et ne varie pas. Le chef d’orchestre (le chef de projet), qui ne joue d’aucun instrument, dirige les musiciens (l’équipe projet) qui jouent  chacun sa part de la mélodie (leurs tâches spécifiques). Le public (le client) se manifeste peu et  écoute la symphonie se dérouler.
  • De l’autre les méthodes Agiles, sont comparées à des formations de Jazz. Bien qu’il y ait un thème conducteur,  l’improvisation est le maître mot (le périmètre du projet est flou et changeant), les musiciens (acteurs du projet) sont peu nombreux, autonomes, maîtrisent parfaitement leur sujet. Il y a pas de chef d’orchestre  mais un leader (Scrum manager) musicien lui-même. Il inspire plus qu’il ne dirige (management en mode collaboratif). Le public (le client) se manifeste beaucoup, entre en interaction avec les musiciens, et influence leur façon de jouer.

Après avoir exposé les inconvénients de chaque méthode, Stéphane propose de tirer parti de la complémentarité des deux méthodes pour pallier à leurs limites. Il propose de « combiner les forces et les faiblesses » des deux approches pour aller vers des méthodes hybrides.

  • L’hybridation permettrait de mieux répondre aux attentes de notre monde « en disruption » (incertitudes et complexités croissantes, accélération des temps, nouvelles générations,…).  
  • Dans ce nouveau contexte, nous aurions besoin d’optimiser la gouvernance des projets, d’améliorer leur contrôle, et d’avoir des compétences plus adaptées.

Stéphane cite plusieurs exemples d’hybridation :Lyon 161201 waterfall vs agile hybridation

  • Une séparation d’un projet en plusieurs autres. Hardware en Waterfall, Software en Agile.
  • Un projet Waterfall ponctué de séquences Agile (lors de phases de changements…)
  • Un projet Agile fixé en mode Waterfall lors d’un moment critique…

Il conclut en évoquant l’hybridation au niveau des 3P

  • Portefeuille : Sélection de la méthode en fonction notamment du niveau de compétences nécessaires et disponibles (méthode de Boehm et Tuner)
  • Programme : Certains projets en Waterfall, d’autres en Agile
  • Projet : Exemple, démarrage en Agile et passage en Waterfall.

Mais l’hybridation est encore un domaine à défricher. « La partition est encore à composer», tel que Picasso avec les Demoiselles d'Avignon.

 

Découvrez l'interview de notre conférencier : https://youtu.be/jpiog2rr0co

20161201 Hybridation
Popular 2.33 MB
30/12/2016 18:07:54

 

Rédacteur : Yvion François, CDP de l'évenement

Illustrateur et mise en ligne : Monique Bonilauri, PMP

Partenaires Nationaux Diamants

Partenaires Nationaux Rubis

Partenaires Nationaux Saphir

Partenaires Nationaux Emeraude

Partenaires Rhône-Alpes