Sujet Date Présentateur

Parties prenantes

31 Mars 2022

(en visio)

 

Le 5e atelier du groupe d’étude PMBoK 7, portant sur le domaine de performance des parties prenantes, s’est tenu en visio, le 31 mars 2022, de 19 h à 20 h.

Un domaine de performance des projets est un groupe d’activités essentielles pour garantir la livraison efficace des résultats du projet.

La présentation s’est déroulée en cinq temps:

  1. Les objectifs du domaine de performance des parties prenantes

Les présentateurs ont mis exergue les objectifs du domaine de performance des parties prenantes visant à obtenir :

  • Une relation professionnelle productive tout au long du projet
  • L'approbation des objectifs du projet par les parties prenantes 
  • L'optimisation de la solidarité et la réduction des impacts négatifs des personnes réfractaires autour d'un projet.
  1. Des représentations visuelles des parties prenantes proposées

Dans cette partie trois représentations schématiques ont été présentées, dont une résumant le domaine de performances des parties prenantes :

Processus.png

 

Figure 1: Processus du domaine de performance des parties prenantes

L’engagement des parties prenantes, représenté au milieu de la figure 1, comprend les activités suivantes : identifier, comprendre, analyser, hiérarchiser, impliquer, suivre et contrôler (maitriser).

Après l’identification et l’analyse des parties prenantes, nous pouvons notamment mettre en oeuvre la matrice Pouvoir/ Impact, représentée au milieu et en bas du processus d’engagement (voir figure 1) . Les éléments de cette matrice peuvent être consignés par exemple dans le registre des parties prenantes.

  1. Des exemples de cas concrets

Trois exemples concrets ont été présentés, dont celui du PUSH/PULL pour obtenir l’adhésion des parties prenantes :

Figure 2 : Exemple d’engagement des parties prenantes

 Exemple-engagement-pp.png

  1. Synthèse des parties prenantes

 Snythese.png

  1. Une série de questions-réponses

Les questions des participants ont porté principalement sur :

  • L’application du modèle MTBI pour les parties prenantes
  • Le traitement des parties prenantes dans les principes et les domaines de performance
  • La gestion des parties prenantes dans un programme versus un projet

Ci-dessous les éléments de réponses apportés aux deux premiers points :

Le MBTI est une méthode de performance d’équipe plutôt que de parties prenantes. C’est un test psychométrique pour se connaitre soi-même et peut-être utilisé lors de la constitution des équipes, notamment pour se questionner sur la manière dont les membres d’une équipe de personnalités différentes (introvertis, extravertis etc) peuvent être amenés à travailler ensemble pour une meilleure performance d’équipe.

Une autre approche pour diagnostiquer l’état d’esprit des parties prenantes est celle de la sociodynamique de JC Fauvet : la stratégie des alliés https://www.institutdelasociodynamique.com/

Autre élément de réponse : une liste évolutive des modèles/méthodes/artefacts est disponible sur la plateforme : https://standardsplus.pmi.org/

Le fait que certains sujets sont traités dans les principes et aussi dans les domaines de performances peut nous interpeller. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il n’y a pas d’étanchéité entre les principes et les domaines de performance. D’autre part, il faut noter que les domaines de performance se recoupent les uns avec les autres en partie. Prenons par l’exemple le cas des parties prenantes, ce qui est traité dans les principes, c’est l’état d’esprit, c’est-à-dire ce qu’on doit garder à l’esprit quand on travaille sur un projet : l’attitude et le comportement.

En ce qui concerne les domaines de performance, c’est le procédé interrogatif : comment on fait ? Quelles sont les activités que l’on doit mener pour produire les résultats. Et ces activités ont un prolongement vers les méthodes/techniques/ artefacts.

Pour connaitre les points de vue et arguments discutés sur le troisième point relatif à l’engagement des parties prenantes dans un programme versus un projet, reportez-vous au Replay du webinaire :

La session s’est clôturée par la co-production d’une synthèse des idées-forces à retenir de l’ensemble des participants, réalisée avec l’outil collaboratif Klaxoon :

 

Klaxoon.png

 

Article rédigé par Mounina Tounkara