Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté

laude brunoCette citation attribuée à Antonio Gramsci, philosophe italien, pourrait être une illustration de l'attitude à adopter face à tout nouveau projet. Tout management ne peut se concevoir sans concilier à la fois une dose de pessimisme et d'optimisme. Ainsi, lorsque l'on cherche à considérer tous les risques et les problèmes pouvant arriver au cours d'un projet, il est clair qu'il faut regarder les points de manière pessimiste.  Toutefois, il est important de garder une certaine lucidité lors de l'évaluation et de la qualification des risques et d'éviter de se laisser submerger par un découragement qui pourrait en découler. 

Cependant, nous avons aussi tout intérêt à considérer les choses avec optimisme et c'est là sans doute le plus difficile notamment lorsque tout ne se déroule pas aussi bien que nous le souhaiterions. Notre attitude, notamment au sein d'une équipe, est importante et peut être source de motivation. Nous avons tendance à nous conformer au reste du groupe et c'est dans ce cas où la volonté prend toute son importance. Sommes-nous prêts à suivre une personne si nous sentons qu'elle ne croit pas à l'objectif fixé? La réponse semble évidente et pourtant nous n'avons pas toujours conscience de l'image que nous montrons. En d'autres termes, il nous faut savoir conserver une attitude volontaire, tout en faisant attention à ne pas minimiser les risques, un équilibre délicat entre optimisme et pessimisme. 

Bruno Laude

bruno.laude@pmi-france.org

Diamants

Rubis

Saphir

Emeraude