Boxe et efficience : développer son intelligence de situation - S. Jacob

Jacob Sandra

Séance Plénière, 15 Mars 2016

Sandra Jacob Geiger, Eden Conseil

Présentation du speaker

Résumé

Le combat expose les boxeurs à des situations de crises répétées dans un contexte incertain et complexe. Les boxeurs disposent de capacités physiques fortement développées, de gestes techniques parfaits, mais ils doivent surtout faire appel à ...leur intelligence de situation. Cette aptitude constitue la clé pour décrocher la victoire.  La bonne nouvelle est que cette aptitude se travaille dans les salles de boxe...mais aussi dans la vie !

Report

La Boxe c'est un sport où on peut perdre la face !

Sandra nous parle de son expérience des sports de combat et nous explique ce qui se passe dans sa tête lorsqu’elle gagne le championnat du monde de Boxe Française par KO.

Une superbe démonstration de l’intelligence de situation même en position critique et risquée de combat !

 

1-Intelligence de situation

La vision c'est la première clé, elle nécessite un questionnement profond mais c’est elle qui permet de dépasser les obstacles. "Je veux être forte, je veux être confiante et changer ce qui me déplaît !"
Il faut identifier une vision pour ses projets pour rassembler les personnes autour d’un objectif et éviter la fuite des collaborateurs à l’image de ce compétiteur qui s’enfuit par la fenêtre des toilettes avant son combat !

 

2- La sérénité dissociée

Sandra explique qu’il s’agit de se placer dans un mode où elle a besoin d'aller vite tout en restant calme et lucide. Dans un combat c'est ce qui permet d'observer les signaux envoyés par l’adversaire pour trouver une faille.
Cette sérénité permet d’avoir une écoute élargie de son environnement tout en conservant une activité intense et en restant mobilisé sur l’objectif. Il s’agit d’être capable de se détacher pour prendre le recul nécessaire sans baisse de régime.

 

3- La prise de décision en temps de crise

Force est de constater qu’en situation de crise, la tendance naturelle est de faire plus de la même chose. C'est très souvent inadapté et dans une situation de combat, c'est prévisible donc potentiellement dangereux. La rupture est la réponse la plus efficace pour sortir de la crise et elle peut marcher même lorsque le conflit est bien installé.
Ce qu'il faut c'est de l'audace et ça se cultive. La première graine c'est de s'inspirer ailleurs, sortir de sa zone de confort et faire des ponts entre des domaines. Sandra nous explique que la richesse de son expérience d’une multitude de sports de combats a été la clé d’une sa victoire en championnat du monde. Une réponse originale et surprenante a eu raison de son adversaire.

Pour cultiver l’audace, la deuxième graine et d’accepter le droit à l'erreur car il n’est pas possible d’apprendre sans jamais se tromper. La troisième graine de l’audace est l’émotion. Le coup de pied qui a conduit à la victoire était beau et inspirant pour Sandra. 

 

Pour conclure, que ce soit sur le ring ou dans les projets, il faut définir sa vision personnelle et celle du projet, celle qui donne sens aux actions, il faut travailler quotidiennement à dissocier l’agitation de son corps avec celle de son esprit, c’est un gage de bien être mais aussi d’écoute des signaux faibles autour de nous, et enfin, il faut cultiver son audace. Ainsi l’incertitude et la complexité des projets comme des combats peuvent se transformer en opportunités !

 

Report by Valérie Laforest, PMP, PMI France Chapter

Report par Valérie Laforest, PMP,
Webmaster PMI France Chapter

Certifications cncp

Partager la page

Restez en Contact

facebook    linkedin     twitter

Contacts utiles