Forum 2016 : Waterfall ou Agile des figures imposées aux figures libres pour une approche hybride

Contexte :

La transformation et la digitilisation de l'Economie impactent notre vision du management de projet. Historiquement, il y a 2 mondes qui s'ignoraient depuis des années : celui du Waterfall (avec notamment le PMBOK Guide) et celui du Manifeste Agile. Aujourdh'ui nous devons dépasser ce dualisme et proposer la complémentarité et l'hybridation de ces 2 approches qui ne sont pas antagonistes. Dès l'amont, dans la gestion de portefeuille et en aval dans l'éxécution, nous devons répondre à cette question : ce projet doit il etre géré en Waterfall en Agile ou bien combiner les deux.

DerouinStéphane Derouin, membre fondateur deu PMI France en 1995 et deuxième président du PMI Chapter Français, fondateur de PMGS (entreprise dédiée au management de Projet) nous a expliqué tout au long de cette conférence les différences entre les 2 approches et s'est efforcé de nous montrer que des passerelles existaient néanmoins.
Waterfall Agile
  • Approche classique de management de projet
  • On sait ou on va , périmètre projet connu, culture planiste, très organisé avec des spécifications
  • Exemple : Construction d’un pont, d’une autoroute, d’un centre nucléaire
  • Mode incrémental et collaboratif issu d’Agile,
  • Vient du développement logiciel, avec beaucoup d’innovation et d’incertitudes,
  • On a un budget un délai mais le scope n’est pas connu
  • Besoin d’adéquation avec les besoins mouvants, du projet ou du client
  • Exemple : jeu vidéo pour noël, réseau social, projet digitaux
  • C'est une Approche  dite Classique (Waterfall) 
  • Standards PMI, IPMA, Prince 2
  • C'est une Approche plurielle, plusieurs méthodes Agile
  • RAD Kanban, XP, Scrum
  • Certfication ACP, Scrum master, Agile project management

Méthode

  • Top Down
  • Nous parlons Processus
  • Culture du livrable (attention manque la big picture)
  • Il y a un chef de projet : manager de projet
  • Management centralisé
  • Gestion portefeuille PMO
  • Savoir avant de démarrer (Culture Descartes)
  • Méthode déterministe (Kant) : approche déterministe end to end
  • Planifier, controler, DDC
  • PMBOK (10 domaines de connaissances)

Méthode

  • Bottom up
  • l'emphase est mise sur les individus
  • Priorisation sur la business value et la mise à jour régulière
  • Equipe projet auto gérée avec un scrum master (coordinateur, entraineur, facilitateur)
  • Management décentralisé
  • Mode collaboratif et « servant Leadership »
  • Apprendre en faisant
  • Méthode empirique David Jung Ecossais (basée sur expérience, et successions d’itérations) : on agit comme on pense quand on ne sait pas de quoi sera fait demain
  • Inspecter et adapter
  • Esprit plus ouvert et plus aventureux
  • Attention on peut faire un monstre

Parties prenantes

  • sponsor/commanditaire,
  • Equipe management de projet, CDP,
  • Autres membres équipes projet

Parties prenantes

  • Product owner
  • Users,
  • Key stakehokders
  • SME
  • Testeurs
  • End users

Triangle :

Le scope est connu, ce qui définit le calendrier et le cout : les plans (specifications)  définissent les estimations de coût et de calendrier

Triangle :

les ressources et calendrier sont fixes, le scope est variable :  les releases et les intentions de fonctionnalité définissent des estimations

 

Après cet exercice de comparaison, Stéphane s'est efforcé de mon montrer qu'une 3eme voie dite hybrique existait puisqu'il existe un réel besoin d'un mixte.

  • Je commence en agile, je poursuis en waterfall ou inversement.
  • Il faut donc préparer les équipes et le top management à passer de l’un à l’autre.
  • Il est important de préparer les ressources à être les deux. A date il y a peu d’organisation qui peuvent porter les 2 types de compétences (waterfall, agile, hybride).

La question à se poser est donc la suivante : "Dans mon projet est ce que l’on peut passer de l’un à l’autre ?"

Cette lecture de l’hybridation doit être portée par le plus haut niveau de l’organisation pour définir les bonnes méthodes, la bonne organisation, la bonne définition des roles et responsabilités

Dans son portefeuille, il faut avoir une matrice pour déterminer si un projet est elligible pour une méthode waterfall ou Scrum.

Pour faire rejoindre ces 2 approches, cela doit être porté au niveau de la gouvernance entreprise. C'est pourquoi, il ne faut pas faire des communautés de pratique Agile et de l’autre coté Waterfall, il faut les mélanger afin de créer de la fluidité et de l’harmonie (amélioration continue). Ce n’est pas statique, il faut laisser les gens évoluer et passer de l’un à l’autre

L’hybridation est donc la meilleure méthode  pour arriver à répondre à la satisfaction du client qui change souvent de périmètre. Ne pas s’enfermer dans un modèle qui pourrait nuire à la satisfaction du projet.

Rédacteur : Monique Bonilauri Piou, PMP, APMG Change Manager Practionner, Directrice de la communication branche Rhone Alpes

Partenaires Nationaux Diamants

Partenaires Nationaux Saphir

Partenaires Nationaux Rubis

Partenaires Nationaux Emeraude