Vue systémique du management de la diversité

Vue systémique du management de la diversité

L’approche systémique du management est… systémique ! Cela signifie que la complexité du projet et de son environnement est prise en compte. L’approche inclus et dépasse le modus operandi linéaire et causal qui tend encore à prédominer. Attention : complexe ne veux pas dire compliqué et linéaire ne veut pas dire simple.

Notre éducation et notre environnement nous ont souvent dotés d’un système de croyance dans lequel les choses (au sens large du terme) sont explicables et démontrables, et que lorsqu’il y a des problèmes, on regardera les symptômes pour chercher à en supprimer les causes. Tout ceci fonctionne très bien par exemple dans le domaine mécanique ou de la physique classique. Lorsque le nombre de paramètres devient plus important (et surtout plus divers) et  que la dimension humaine rentre en ligne de compte, il n’est plus possible d’utiliser seulement cette bonne vieille méthode qui nous a permis d’avoir de bonnes notes à l’Université. Nous ne pouvons alors plus échapper à la prise en compte du système dans sa complexité. Or la dimension humaine est de plus en plus nécessaire. Comment faire ?

D’abord se servir de ce que nous avons sous la main : notre cerveau  qui est branché sur nos capteurs sensoriels. Il doté de quelque chose que l’on a appris à enterrer bien profond : notre ressenti, souvent remplacé, par notre esprit critique cartésien. Oui, je sais, c’est difficile de trahir nos profs et notre éducation et nos pairs, mais si nous voulons pouvoir aller plus loin  dans la gestion de la complexité, il est nécessaire de  ressortir ces antennes dont nous nous servions si bien dans l’enfance. Il faut aussi apprendre à accepter de nous servir de la diversité croissante dans notre environnement au lieu d’essayer de la contrôler. Aussi, même si Descartes à encore sa place, il faudrait le faire reculer d’un rang ou deux.  De même, nous devons cesser de poser des questions “causales” (“comment faire lorsque…) car nous savons tous que la réponse n’existe pas, sinon le livre aurait déjà été publié. Enfin, à l’aube du XXIème siècle et comme dans la physique quantique, acceptons d’observer ou faire les choses “même si nous ne savons pas comment”.

(Stephane Baillie-Gee)

 

*Stephane Baillie-Gee est consultant en management et en leadership opérationnel. Il travaille principalement pour les institutions européennes et les sociétés multinationales en Chine. Précédemment responsable des publications internationales de la bourse de Paris. Certifié MBTI et en gestion du stress émotionnel

stephane@sbcommunication.com

Partenaires Nationaux Diamants

Partenaires Nationaux Rubis

Partenaires Nationaux Emeraude