La communication, c'est du chinois ?

La communication, c'est du chinois?

Les Chinois sont de plus en plus présents dans nos projets en tant que partenaires ou fournisseurs. Parce que nous les connaissons peu et qu’ils ont un mode de communication très différent du nôtre, nous avons beaucoup de mal à gérer les relations avec eux dans le cadre d’un projet, que ce soit en tant que partenaire ou en tant que fournisseur.

 

 La communication, c'est du chinois ?

 La communication, c'est du chinois ?

 La communication, c'est du chinois ?

 La communication, c'est du chinois ?

     

La langue est un obstacle important dans cette relation mais ce n’est pas pourtant pas forcément la principale difficulté rencontrée dans la communication avec des parties prenantes en Chine. On sera amené à effectuer des ajustements pour mettre en place une communication efficace avec les chinois tout au long du projet :

  • Pendant la phase d’initiation par exemple, on constatera par exemple qu’un interlocuteur Chinois ne dira jamais non. Il s’agit en fait pour lui de  ne pas faire perdre la face à son interlocuteur. Il faudra en tenir compte lors des négociations et de la définition de la charte du projet.
  • Pendant la phase de planning, on sera confronté au fait que les chinois ont une vision cyclique du temps. De leur point de vue, l’échéancier établi au début du projet peut être remis en cause des lors que le contexte évolue.
  • Pendant les phases d’exécution et de suivi, on sera confronté au ‘Stop and Go’ : les chinois pourront, sans raison apparente,  arrêter l’activité si les circonstances ne leur semblent plus favorables. Ils reprendront l’exécution des taches, sans raison visible pour la partie prenante occidentale, lorsque la ‘voie’ sera libre.

Les principales valeurs qui, selon Emmanuel, sont à l’ origine de ces comportements sont le taoïsme, le bouddhisme et le confucianisme. Elles vont engendrer pour les chinois une autre façon de se représenter une réalité par rapport au même événement vu par un occidental.

Il est donc essentiel, pour avoir une relation et une communication efficace dans le cadre d’un projet avec les chinois, de s’intéresser à leurs valeurs et à la façon dont ils se représentent la réalité et les éventuelles difficultés rencontres. (Emmanuel Le Roy).

 

*Emmanuel Le Roy a travaillé en Chine pendant 3 ans. Il a donné des formations sur les relations d'affaires France-Chine et a accompagné des professionnels pour travailler avec les chinois. Il est aujourd’hui chef de projet chez Amadeus

Diamants

Rubis

Saphir

Emeraude