DA : Vous avez dit "Shu-Ha-Ri", mais c’est quoi ça ?

Vous avez dit "Shu-Ha-Ri", mais c’est quoi ça ?

Shu-Ha-Ri est un concept issu des arts martiaux japonais qui décrit les 3 étapes habituelles de l'apprentissage. Il est parfois appliqué à d'autres disciplines comme au jeu de go ou au judo.

Shu-Ha-Ri peut se traduire par suivre les règles, comprendre les règles et transcender les règles.

  1. Shu (守:しゅ?, "protéger", "obéir") — sagesse traditionnelle — apprendre les fondamentaux, les suivre à la lettre. Pour le judo, les ceintures blanches et jaunes doivent appliquer à la lettre les instructions.
  2. Ha (破:は?, "se détacher", "digresser") — casser avec la tradition — trouver les exceptions à la sagesse traditionnelle, trouver de nouvelles approches pour gagner en efficacité. Pour le judo, les ceintures bleues, violettes maîtrisent les gestes, et sont capables de les adapter.
  3. Ri (離:り?, "quitter", "se séparer") — transcender — il n'y a pas de technique ou de sagesse traditionnelle, tous les mouvements sont permis. Pour le judo, les ceintures noires sont capables d’adapter les mouvements, les enchaînements, les postures en fonction des situations, voire de créer des mouvements..

Shu Ha Ri est un principe bien connu des coach agiles. Si on l’applique à l’Agilité, voici ce que cela pourrait donner :  

  • Shu, c’est faire de l’Agile. Les collaborateurs vont suivre le Scrum guide à la lettre sans les valeurs. Avec de gros risques: suivre les règles sans comprendre leur utilité. Par exemple, dans un cadre Scrum, le daily meeting, ferait toujours moins de 15 minutes, au même endroit, avec les 3 questions par personnes. Ça ressemble encore à un truc militaire, mais ça marcherait.
  • Ha : c’est Être Agile. C’est adopter les valeurs (transparence, courage, engagement…), les principes. Par exemple, dans un cadre Scrum, l’équipe est capable d’améliorer son fonctionnement, de se dire des choses parfois pas agréables, et de se recadrer.
  • Ri : c’est être capable de réorganiser en profondeur la façon de travailler, de concevoir une nouvelle organisation, voire sortir d’un cadre Scrum théorique. Cela veut dire utiliser  ce qui correspondra le mieux à la culture de l’entreprise, du produit et de l’équipe au lieu d’un modèle identique pour tous. Les équipes ont tout à gagner à être dans le Ri.

En prenant en compte 6 critères : taille de l’équipe produit, colocalisation, organisation, niveau d’exigence projet, complexité technique, systémique, il faudra adapter les outils, cérémonies, process.. 

Disciplined Agile est construit sur cette démarche :

analyser l’existant, choisir parmi l’un des 6 modèles, l’adapter, faire des choix et l’améliorer. 

 

Bref, accompagner les équipes à parvenir au Ri.


(pour en savoir plus sur Shu 守 Ha 破 Ri 離, voir Wikipedia)

 

Jean Yves Klein : Disciplined Agile Chapter Champion français pour le PMI, Afitep®, SAFe®, PSM® et PMP®

Gery Schneider : Disciplined Agile Chapter Champion français pour le PMI, IBM Certified Senior Project Manager and Agile Achiever, PMI-PMP® and PMI-ACP® (Agile Certified Practioner)
ICP-ATF (ICAgile Certified Professional - Agile Team Facilitation) and ICP-ACC (ICAgile Certified Professional - Agile Coaching)

Diamants

Rubis

Saphir

Emeraude